13 points essentiels pour ne pas vivre l’enfer en copropriété

Immeubles-gratte-ciels-Etats-Unis

Façade, toit, mise aux normes des parties communes… Lors de votre visite, avez-vous pensé à vérifier tous les paramètres de la copropriété qui peuvent transformer votre coin de paradis en enfer ? Si non, continuez à lire.

La copropriété

Avant de vérifier en détails le statut de la copropriété, commencez par faire un petit tour rapide dans tout l’appartement pour vérifier qu’il n’y a rien qui vous choque. Inutile, en effet, de rentrer dans les détails si dès le départ il manque la cheminée XVIe s. à laquelle vous teniez absolument, pas vrai ?

Vérifiez ensuite avec l’agent immobilier (en gardant à l’esprit qu’il faudra demander plus tard des écrits pour tout ce qu’il va vous dire) la situation de la copropriété. Quels sont les prochains travaux de copropriété à prévoir :

  • le ravalement (obligatoire tous les 10 à 15 ans selon les communes), qui est la plus grosse dépense d’entretien pour une copropriété
  • la réfection de la cage d’escalier
  • les réseaux d’électricité et / ou de plomberie
  • l’état de l’ascenseur, et sa conformité aux dernières normes en la matière
  • la consommation énergétique de l’immeuble
  • l’état du toit
  • la présence de tuyaux de plomb

Renseignez-vous également sur les différents frais de roulement que vous aurez à acquitter (et à rembourser à l’ancien propriétaire dans le cas d’une provision de fonds) si vous devenez copropriétaire, ainsi que sur le nombre de dix-millièmes de copropriété que représente l’appartement (pour connaître la charge que vous aurez à supporter quant aux frais sur les parties communes).

L’immeuble

Commencez par faire un petit tour rapide dans tout l’appartement pour vérifier qu’il n’y a rien qui vous choque. Inutile, en effet, de rentrer dans les détails si dès le départ il manque la cheminée XVIe s. à laquelle vous teniez absolument, pas vrai ?

Vérifiez ensuite avec l’agent immobilier (en gardant à l’esprit qu’il faudra demander plus tard des écrits pour tout ce qu’il va vous dire) la situation de la copropriété. Quels sont les prochains travaux de copropriété à prévoir :

  • le ravalement (obligatoire tous les 10 à 15 ans selon les communes), qui est la plus grosse dépense d’entretien pour une copropriété
  • la réfection de la cage d’escalier et des réseaux d’électricité et / ou de plomberie qui passent dedans
  • l’état de l’ascenseur, et sa conformité aux dernières normes en la matière
  • la consommation énergétique de l’immeuble
  • l’état du toit
  • la présence de tuyaux de plomb

Renseignez-vous également sur les différents frais de roulement que vous aurez à acquitter (et à rembourser à l’ancien propriétaire dans le cas d’une provision de fonds) si vous devenez copropriétaire, ainsi que sur le nombre de dix-millièmes de copropriété que représente l’appartement (pour connaître la charge que vous aurez à supporter quant aux frais sur les parties communes).